Modification de la réglementation sur les armes concernant le Carnet de tir et les tirs dits “de contrôle”

Malgré la modification de la réglementation sur les armes concernant le carnet de tir, l’association garde le système du carnet de tir.Le licencié doit au cours de l’année participer à au moins 3 séances contrôlées de pratique du tir.

Pour participer à une séance contrôlée de pratique du tir,le licencié doit être en possession de sa licence en cours de validité et du carnet de tir.

Lorsque le licencié est titulaire d’autorisations de détention pour des armes classées en catégorie B, le tir de contrôle est pratiqué avec une arme classée en catégorie B. L’arme utilisée lors de la séance doit présenter les mêmes caractéristiques que celle(s) détenue(s) par le tireur.

La séances de tir sera effectuée dans un stand de tir déclaré (définition des stands déclarés : décret 93-110 du 3/09/93),sous le contrôle du Président du club ou d’une personne personne habilitée, la liste de ces personnes est affichée sur le panneau d’affichage dans les stands.

Modalités de tir

Tir sur cibles papier : un tir de quarante coups minimum sera effectué sur les cibles correspondantes sous le contrôle de la personne habilitée. Une fois le tir effectué, le responsable du contrôle valide le carnet de tir en y apposant son nom, sa signature, la date, le cachet du club et remplit le registre journalier. Ce registre indiquant les noms, prénoms et domicile de toute personne participant à une séance contrôlée de pratique du tir, demeure en permanence sur le stand et doit pouvoir être présenté à toute réquisition des autorités compétentes.

Personnes habilitées à valider les séances de tir: Malochet Maurice , Defer Daniel , Boudou Michel.

A noter que l’absence de pratique du tir pendant douze mois consécutifs ou plus au cours de cette période fait obstacle à la délivrance de cette attestation et à l’avis favorable de la Fédération. Un tir par an, au moins, demeure donc nécessaire.

Transport de l’arme

Entre le domicile et le stand et tout déplacement : la législation Française est restrictive en matière de transport des armes sans motif légitime. Cependant la licence en cours de validité délivrée par la Fédération Française de tir, vaut titre de transport légitime pour les tireurs sportifs.

Conditions de transport

L’arme doit être désapprovisionnée et elle est soit démontée ou munie d’un dispositif rendant impossible son utilisation immédiate (verrou de pontet par exemple). L’arme doit être transportée dans une mallette ou une housse, les munitions étant rangées à part. Lorsque vous vous déplacez avec des armes, vous devez toujours être en possession de votre licence FFTir qui vaut titre légitime de transport, de votre carnet de tir en cas de transport d’armes de catégorie B, les autorisations de détention et la facture correspondant à chaque arme.

La licence doit comporter la signature du Président, la signature du licencié(é) le tampon et la signature du médecin .